Des solutions à base de micro-organismes

pour toutes les étapes de la vie

Ces milliards de micro-organismes qui nous protègent.

On nous le dit et on nous le répète : préserver l’équilibre de notre flore intestinale est primordial pour notre santé.

Il est aujourd’hui reconnu qu’une flore intestinale équilibrée contribue non seulement au bon fonctionnement de notre système digestif mais aussi au renforcement de nos défenses naturelles.

Avec pas moins de 100.000 milliards de bactéries, notre flore intestinale est d’une richesse extraordinaire. La biodiversité microbienne de nos intestins est énorme et constitue notre propre signature personnelle.

Malheureusement, de nombreux facteurs nous amènent encore trop souvent à déstabiliser notre flore : alimentation déséquilibrée, stress, consommation d’alcool, de tabac, d’antibiotiques, etc... Et les conséquences sont bien souvent lourdes à supporter: désordres digestifs, sensibilité aux infections, cystites à répétition, carences en vitamines, fatigue chronique, migraines, asthme, allergies,  etc...

Combattre l’apparition des mauvaises bactéries au bénéfice des bactéries bénéfiques et maintenir l’équililbre de notre ‘usine’ intestinale,  tel est le pari gagnant de ces micro-organismes ‘amis’.

Le concept de ‘bonnes bactéries’ est né au début du 20 ème sièce, lorsque le microbiologiste russe Elie Metchnikoff établit un lien entre la consommation de lait fermenté et la durée de vie des paysans bulgares. Il en déduit que la consommation de lait fermenté contribuait à alimenter l’intestin en bactéries amies et à stopper la prolifération des mauvaises bactéries. Il fut le premier à émettre l’hypothèse qu’il serait ainsi possible de travailler sur l’équilibre de la flore intestinale. Ces recherches lui permirent d’obtenir la plus haute distinction du Prix Nobel.

Aujourd’hui, l’Organisation Mondiale de la Santé définit les probiotiques comme “des micro-organismes vivants qui, ingérés en quantités suffisantes, apportent un bénéfice pour la santé de l’hôte”.

Leurs fonctions sont diverses:

  •     ils adhèrent à la paroi intestinale en éliminant les mauvaises bactéries.
  •     ils produisent des substances antimicrobiennes (enzymes ou proteines) qui tuent les mauvaises bactéries ou les empêchent de se developer.
  •     ils produisent des composants qui fournissent de l’énergie à l’ensemble de la région gatrointestinale.
  •     ils boostent l’immunité en intensifiant la production de mucine, ces proteines (présentes dans la salive et dans le système gastrointestinal) qui créent un environnement hostile aux mauvaises bactéries.

 

Comment faire le bon choix ?


Un produit n’est pas l’autre. Pour choisir le complément le plus adapté à nos besoins, on conseille de tenir compte de deux principaux critères :

  • la souche : Il existe de multiples souches et chacune d’entre elles se distingue par des caractéristiques et une efficacité qui lui sont propres. C’est ainsi que certaines souches sont actives dans la régulation du transit intestinal, d’autres en revanche se révèlent très efficaces dans le traitement et/ou la prévention des cystites et des vaginites, d’autres encore participent au renforcement de nos défenses immunitaires...

    On conseille de choisir des souches qui sont bien identifiées et qui ont prouvé leurs effets bénéfiques et leur bonne tolérance par le biais d’études scientifiques correctement menées.

  • la survie et la stabilité : pour être efficaces, les bactéries doivent impérativement arriver vivantes au niveau de leur organe cible, à savoir l’intestin. Cela implique qu’ils aient survécu au processus de fabrication, que leur stabilité au sein du produit soit garantie dans le temps et qu’elles puissent résister à la traversée du tube digestif et plus précisément à l’attaque des acides gastriques et des sels biliaires.

Le respect de ces critères est depuis peu validé par l’attribution d’un label de qualité délivré par la Ligue Scientifique Europeenne des Probiotiques.
Le choix d’un produit ne doit pas se faire à la légère et il est toujours recommandé de demander l’avis d’un professionnel de la santé, médecin, pharmacien ou conseiller diététique.